Lapetitelati - Blog Parental - Lifestyle

Un blog sur ma vie de maman divorcée de Chup née le 28 décembre 2010 et de La Filouse née le 26 juin 2013 qui metttent des paillettes et du piquant dans ma vie! Je vous parle de bons plans, de ma vision de la parentalité, mais aussi de ma féminité ou pas! Le tout sans langue de bois !

Une semaine sur deux ça donne quoi?

 

 

Une semaine sur deux on apprend à vivre en 2 temps.

 

Il faut avouer qu'avec la garde alternée j'ai plus de moment pour moi.

Je suis moins regardante sur l'état de mon logement.

Et niveau nourriture c'est pas la panacée...

 

 

Une semaine un peu speed pleine de rires, de jeux, de câlins bisous et de petites têtes blondes pleines de chocolat!

 

Une semaine plus longue, moins speed sans trop de saveurs.

Peut être un peu plus reposante mais je n'en suis pas sure!

 

Mais ces semaines "sans"sont aussi des semaines de manque et de vide.

Un vide affectif que comblent mes filles.

J'avoue que mes filles me font tourner en bourrique que je me fâche tous les jours.

Elles n'écoutent pas tout le temps et obéir ce n'est pas leur priorité.

Mais à côté de ça elles sont rigolotes, pleines de douces attentions, elles participent à la vie de la maison (bon quand elles veulent!)

Mais les semaines avec elles sont vivantes et vivifiantes mais fatiguante!

Bref je finis le dimanche sur les rotules mais avec l'appréhension de ne plus les voir une semaine durant.

 

Et puis j'entame une nouvelle semaine durant laquelle je me lèverais plus tard le matin, je pourrais prendre un vrai petit déjeuner assise!

Je serais seule dans les wc, ou dans la salle de bain.

Je ne marcherais pas sur des jouets.

Je serais moins speed pour me préparer.

J'aurais le temps de me maquiller (ou pas)!

Je pourrais sortir le soir voir les copains/copines et faire du sport.

Manger des cochonneries devant la télé en regardant un film à l'eau de rose...

Prendre un bain bien long...

Et pleins d'autres choses encore.

 

Voilà une semaine sur 2 la vie est bien différente. Et surtout elle est moins savoureuse.

 

Au final on s'y fait à ces semaines si différentes!

Mais la place que mes filles prennent et le vide qu'elles laissent Ca je ne m'y fais pas vraiment.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Bon article, très interressant, je vous félicite vivement pour votre blog.
Répondre
D
Je n'ose imaginer les sentiments diverses pour les parents mais aussi pour les enfants baladés :(
Pas évident ce genre de situation.
Des bisoux

D.
Répondre
L
oui en effet les filles sont parfois un peu perdues...
F
Et oui... Une semaine sur deux, c'est jamais évident en fait...
Pour ma part, c'est moi qui ai insisté pour ce mode de "garde", après 2 mois de séparation difficilement éprouvée par mon fils qui faisait des crises de nerfs (et moi aussi!!)
Aujourd'hui, 3 ans après, je me pose les mêmes questions que Papapoule... Et mon fils aussi a priori.
Pour le moment, nous continuons 1 semaine sur deux, mais je ne suis pas sûre que ce soit encore la bonne formule pour l'enfant (si jamais il en existe une!)

Restons positif... Prenons le temps pour nous, essayons de ne pas trop regarder leurs chambres vides... Et essayons de profiter pour faire les choses rébarbatives cette semaine light, pour pouvoir nous concentrer sur eux la semaine suivante!

Sur le même sujet, je profite pour partager mes posts: http://frogange1978.over-blog.com/2016/02/mon-fils-une-semaine-sur-deux.html ; http://frogange1978.over-blog.com/2016/07/de-la-garde-partagee-a-l-education-partagee.html

Vaste sujet qui n'a pas fini de faire couler de l'encre....
Répondre
L
Pour le moment le 1 semaine sur 2 fonctionne mais à terme pour elles et pour moi il va falloir réfléchir...
P
Une semaine sur deux, on regarde le plafond en se demandant comment on a pu en arriver là... ne voir ses enfants que la moitié du temps.
Pour autant, je reste persuadé, et de nombreuses études le confirment, que la garde alternée 50/50 est d'abord faite pour les parents avant les enfants... ces derniers sont trimballés de maisons en maisons, dans une instabilité perpétuelle et cela ne facilite en rien la création de repères nécessaires à une bonne construction... enfant de parents divorces et divorcé moi-même, c'est ma fille de 8 ans qui a demandé à arrêter ce format de garde alternée car elle n'en pouvait plus. Pourtant nous étions voisins et restés amis avec sa maman, tout était a priori réuni pour que ça dure. J'ai respecté sa demande car son bien-être passait avant mon envie de la voir une semaine sur deux...
bref, vaste sujet !
Répondre
L
Je comprends même si ça ne dois pas du tout être facile...
La vie est bien mal faite...
Merci de ton témoignage!
L
Coucou

C'est horrible ce que je vais dire mais je rêve parfois d'une semaine sur 2 sans mon fils!
Tu me connais je sais que tu ne jugera pas, parfois (souvent) je me demande si je l'aime assez.

Bisous ma copine
Répondre
L
Tombee par hasard ici...
Je mappelle laetitia aussi
"Avant", L'idée davoir mon fils une semaine sur 2 m'avait aussi traversé l'esprit.
Au moment de la séparation (il avait 3 ans et demi) il n'en a plus ete question.
Cest normal d avoir ce genre de pensees, fatigue, lassitude (le role du conjoint dans tout ca?! Pour ma part il assurait comme pere mais s'est totalement desinvesti dans le couple... pour partir au final. Quand intuitivement vous sentez ca , forcément, se liberer un peu de son statut de mère traverse l'esprit). Mais quand on est au pied du mur (=decider de la garde), on réagit différemment.
L
Je sais très bien ce que tu veux dire... Bisous