Lapetitelati - Blog Parental - Lifestyle

Un blog sur ma vie de maman divorcée de Chup née le 28 décembre 2010 et de La Filouse née le 26 juin 2013 qui metttent des paillettes et du piquant dans ma vie! Je vous parle de bons plans, de ma vision de la parentalité, mais aussi de ma féminité ou pas! Le tout sans langue de bois !

Ce mauvais rêve

 

 

 

Parfois je me réveille totalement angoissée 
Ce n'est pas un rêve mais un cauchemar qui me hante.
Il revient régulièrement sous différentes formes
Il me fait pleurer un peu, parfois beaucoup.
M'empêche de me rendormir.
M'obsède.

 
Alors je me lève.
Il faut que j'aille voir

Vérifier

Sentir

Toucher.

 
Car oui ce cauchemar qui parfois vient troubler mon sommeil est de perdre brutalement mes filles.
Du jour au lendemain comme ça, plus rien.

Juste des souvenirs, des affaires et des photos.

Alors quand j'ai lu ce qui est arrivé à la petite Jade fille d'Ingrid Chauvin et Thierry Peythieu j'ai pleuré.
Car on ne pas faire grand chose d'autre.
A 5 mois elle s'en est allée. 
Une morte subite du nourrisson.

Laissant derrière elle une famille à jamais chamboulée.

Commence alors cette période des "ET SI"
Car on n'imagine sûrement pas l'atroce douleur qu'est de perdre un enfant.
On ne peut que supposer.
Et pour rien au monde on ne le souhaite même à son pire ennemi.
Mon mari me répète souvent les enfants ne doivent pas partir avant les parents. 
Évidemment, mais parfois la vie est chienne, une vraie garce même.

Alors voilà aujourd'hui je souhaite à Ingrid chauvin, son mari et tous leur proche du courage.
Car la vie continue malgré tout.
Soyez entourés, parlez, communiquez, pleurez, criez même.

 

Le chemin sera long mais chaque fois que vous aurez une baisse de moral moi je penserais a vous ainsi que des centaines de personnes.
Un pour tous et tous pour un 
Entre parents on se comprend.

 

Alors regardez bien vos enfants, 
Tous les jours ne sont peut être pas rose.
Il y a même des jours noirs.
Mais honnêtement imaginez vous votre vie sans eux?

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Cette douleur, ce drame, ce cauchemar je l'ai vécu aussi.<br /> Mon Cédric, mon bébé tant désiré est parti lui aussi rejoindre les Anges, comme ça, brutalement...<br /> C'était il y a bientôt 28 ans et pourtant il ne se passe pas une fête des mères sans que je ne pleure le gros bisou que je n'aurai jamais, il ne se passe pas un anniversaire ou un Noël sans que je<br /> ne réfléchisse au cadeau que je lui aurais fait, un repas de famille où je me dis qu'il manque quelqu'un à table ...<br /> Oh bien sûr les larmes ne coulent plus tous les jours mais dès que mes pensées s'envolent vers lui, ma gorge se noue et mes yeux se remplissent de larmes ...<br /> La Vie reste à jamais chamboulée après "ça" ...<br /> 3 enfants sont arrivés après, 3 enfants pour lesquels j'ai toujours eu peur quand ils étaient petits, pour lesquels j'ai encore peur et pour lesquels j'aurai peur toute ma vie(ils ont bientôt 27,<br /> 25 et 14 ans): avoir peur ne change rien à la Destinée mais c'est comme ça, on porte ces craintes en nous, toujours. C'est aussi ça être Maman.<br /> <br /> Merci à toi pour cet article qui est aussi un bel hommage aux enfants partis trop tôt.
Répondre
L
<br /> <br /> La vie est bien cruelle quand même...<br /> <br /> <br /> <br />
B
magnifique billet...
Répondre
L
<br /> <br /> merci<br /> <br /> <br /> <br />
M
Merci beaucoup... Bizarrement j'ai été moins angoissée pour mes jujus que pour Tom... (sauf la grossesse qui a été horrible) je savais que j'aurais droit au congés parental comme ils étaient 2 (Tom<br /> n'existe plus pour la car car plus " à charge ") donc ils étaient gardés. Par moi et on a investi dans des tapis détecteurs de respiration...<br /> Au plaisir de te lire et merci de parler de la perte d'un enfant car c'est tellement tabou...
Répondre
L
<br /> <br /> tabou surement mais angoissant et difficile à exprimer aussi je pense....<br /> <br /> <br /> <br />
M
Ce cauchemar je l'ai fais, j'y ai pensé quand j'ai eu mon premier fils... Je me suis imaginée sans lui, chose normale quand on aime quelqu'un de manière si inconditionnelle...<br /> Et puis, brutalement la vie me l'a enlevé, mort subite à 6 mois et demi, il était chez la nounou...<br /> Je confirme, même si on essaye d'imaginer, on est bien loin de la véritable douleur... Et de tout ce qui découle de cette horrible et invivable perte...<br /> TOUT change du jour au lendemain et c'est irréversible...<br /> C'est bien de profiter de vos enfants en pensant cela, vous savez les vraies valeur de la vie, et j'espère vraiment que vous resterez juste à ce stade du "mauvais rêve"...<br /> Bonne journée
Répondre
L
<br /> <br /> Marine, je suis si désolée pour toi.<br /> <br /> <br /> Je n'ai même pas à réussir ton article sur la rencontre avec la "fautive" <br /> <br /> <br /> cela me met hors de moi.<br /> <br /> <br /> Je suis outrée.<br /> <br /> <br /> Je ne sais pas comment vous avez fait.<br /> <br /> <br /> Je n'imagine pas le stress que ça a du être avec tes juju...<br /> <br /> <br /> Bravo<br /> <br /> <br /> <br />
F
parfois j'angoisse à cette idée, j'imagine qu'ils se font écraser, qu'ils se noient ou se font enlever et puis ça s'en va. J'imagine que ces peurs sont normales, qu'elles sont un instinct, qu'elles<br /> nous rappellent aussi la chance qu'on a d'être en bonne santé et d'avoir eu nos enfants. Il y a 4 ans, on a enterré un ami. Il avait 31 ans, mais je me souviendrai toujours de la douleur de ses<br /> parents. C'est vrai, un parent ne devrait jamais avoir à enterrer son enfant.
Répondre
L
<br /> <br /> oui on relativise souvent dans ces cas la<br /> <br /> <br /> <br />